À DISTANCE — Atelier "Les cabinets monastiques (France/Allemagne) : géographie du collectionnisme"

Journée d'études

Cet atelier de recherche a été rendu possible par le soutien du Centre de coopération universitaire franco-bavarois BayFrance, la Faculté des Humanités de l’ULille, l’IRHIS–UMR 8529 [Univ. Lille, CNRS) et la chaire de recherche sur la valeur des biens culturels et la recherche de provenance (LMU Munich).

I. Le projet de coopération franco-allemande « Collections monastiques »
      Le Cabinet de curiosités (Pearce 1992, Pomian 1987) est largement reconnu par les historiens des collections comme étant à l'origine des musées actuels. Cependant, alors que les cabinets de curiosités profanes des XVIe et XVIIe siècles étaient souvent au centre de l'intérêt des chercheurs, les collections monastiques en Europe au cours des siècles suivants n'ont été que partiellement étudiées. Antoinette Maget Dominicé (Ludwig-Maximilians-Université de Munich) et du Prof. Dr. Patrick Michel (IRHiS, ULille), le projet de coopération souhaite démarrer à ce stade. Sur la base de six études de cas concrètes bavaroises et françaises, on tentera de situer les collections et leurs personnalités dans le contexte de la politique monastique mais aussi de l'échange scientifique et de recherche de l'époque.
       En plus d'identifier les structures de réseau qui étaient en place pendant la construction et l'expansion des collections, l'étude tente également de déterminer la localisation de la collection après le décès du collectionneur. Au coeur du projet de coopération se trouvent l'identification et le développement de nouvelles sources et la question de nouvelles approches méthodologiques pour étudier la question.

=> pour en savoir plus + programme

=> Pour assister en direct au séminaire
      — Voici le lien zoom        
Meeting-ID : 926 1713 5191 — Kenncode : 503028