AACom — "Être ou ne pas être républicain : une notion à l’épreuve des itinéraires individuels et collectifs"

Appel à projets

Projet de journées d'étude pour jeunes chercheur/euses organisé par
         Gauthier Baert, Jean-Baptiste Chikhi-Budjeia, Stanislas de Chabalier (IRHiS, ULille)
         Côme Barbaray, Anthony Ferreira de Abreu, Lukas Tsiptsios (GRHis, URouen)

Être ou ne pas être républicain : une notion à  l’épreuve des itinéraires individuels et collectifs

Les journées d'étude se tiendront
      *le 28 octobre 2022 à l'Université  de Lille
      *le 15 février 2023 à l’Université de Rouen

Les propositions devront être envoyées au plus tard le 18 mai 2022

Résumé :
Le républicanisme est une notion polysémique qui, malgré son saisissement par la Révolution française, est demeurée mouvante au gré des différents régimes qui y ont été confrontés, républicains ou non, en France et à l'étranger. Pour comprendre toute la portée de cette notion auprès des individus entre la fin du XVIIIe siècle et la première moitié du XXe siècle, il est essentiel d’étudier le sentiment républicain à travers les itinéraires individuels ou collectifs, entre attachement ostensible ou refus manifeste. Être ou devenir républicain implique en particulier une volonté personnelle liée à des mutations aussi bien institutionnelles qu’intimes. Les manifestations d’opposition se réclamant de différentes tendances, sont aussi suscitées par des convictions souvent profondes. L’objectif de deux journées d’étude complémentaires, organisées à Rouen et à Lille, est bien d’identifier les signes de l’adhésion ou non à la République, mais également d’analyser les stratégies mises en œuvre pour diffuser ou tenter d’endiguer le républicanisme. Ces ressorts peuvent reposer, d’une part, sur le mouvement populaire, les activistes politiques et l’éducation, et d’autre part, sur la législation et la coercition.

=> Télécharger l'appel à communication