Cessez/er le feu, cesser les combats ? De l’époque moderne à nos jours

Colloque

Colloque organisé par le Service historique de la Défense, le Zentrum für Militärgeschichte und Sozialwissenschaften der Bundeswehr, l’Institut des études sur la guerre et la paix (IHMC-UMR 8066, Paris 1)

L’historiographie du fait militaire a bénéficié, ces dernières années, d’un profond renouvellement des regards, des objets et des méthodes dans le sillage des travaux de John Keegan. Mais malgré un intérêt croissant pour les phénomènes de reddition (P. Vo-Ha) ou encore pour l’expérience de la captivité de guerre (F. Théofilakis, F. Cochet) et plus généralement pour le sort des vaincus (C. Defrance, C. Horel et F.X. Nérard), l’analyse de l’arrêt des combats fait toujours figure d’angle mort. Or, les organisateurs de ce présent colloque postulent que cet objet constitue un prisme fécond pour questionner l’objet guerre : la manière dont on cesse le combat dit la guerre qui est pensée et menée.

=> pour en savoir plus