Par l'École doctorale

Pour toutes informations, adressez-vous à

à Corinne Hélin, IRHiS–UMR 8529, Université de Lille, site du Pont-de-Bois, Villeneuve d’Ascq corinne.helin@univ-lille.fr, tél. 03.20.41.63.62

Les maquettes de la formation doctorale
Le doctorat équivaut à 180 crédits dont 60 crédits pour la formation doctorale et 120 crédits pour la thèse
La maquette ci-dessous constitue l’ensemble de la formation doctorale et non la formation annuelle applicable que pour les doctorants inscrits depuis 2015-2016

Validation par l’École doctorale de 30 crédits

Module A1 (12 crédits) Formation méthodologique et interdisciplinaire

3 éléments obligatoires (1 élément obligatoire pour les salariés)

-          valorisation du doctorat

-          journée carrières ou participations à 3 Cafés-Doc

-          séminaire interdisciplinaire de l’ED (élément obligatoire pour les salariés)

1 élément au choix (3 éléments au choix pour les salariés)

-          formation numérique (plaquette du collège doctoral DCE)

-          humanités numériques : les données de la recherche dans les thèses de doctorat

-          traduction : théorie et méthodologie

-          autre formation méthodologique du DCE

-          toute formation équivalente suivie dans un autre établissement en France ou à l’étranger avec accord de l’ED

Module A2 (7 crédits) Parcours professionnalisant (choisir un parcours différent du module B2)

-          parcours enseignement supérieur et recherche (DCE)

-          parcours administration et valorisation de la recherche

-          parcours connaissance de l’entreprise et création d’entreprise (DCE)

-          parcours carrières internationales et médiation culturelle

-          validation du statut salarié pendant la durée de la thèse (travail de 50 à 100 %) ou retraité

Module B1 (4 crédits) Langues au choix

-          niveau en langue anglaise B2 ou C1 selon le laboratoire au moment de la soutenance ou possibilité d’une autre langue (modalités sur le site de l’ED SHS)

-          validation par les : CAPES, Agrégation, DUFI, Master en langue

-          validation obligatoire du français pour les non-francophones

Module B2 (7 crédits) Parcours professionnalisant (choisir un parcours différent du module A2)

-          parcours enseignement supérieur et recherche (DCE)

-          parcours administration et valorisation de la recherche

-          parcours connaissance de l’entreprise et création d’entreprise (DCE)

-          parcours carrières internationales et médiation interculturelle

-          autre formation professionnelle du DCE (2 jours de présence au même module=validation)

-          validation de l’activité complémentaire rémunérée des doctorants contractuels pendant la durée de la thèse

Validation par le Laboratoire de 30 crédits

Module C1 (8 crédits) Formation disciplinaire de laboratoire – 1 élément à choisir dans la liste suivante

-          séminaire disciplinaire de laboratoire

-          séminaire interdisciplinaire organisé par l’ED (différent du séminaire validé en A1 et C2)

-          validation du statut de salarié pendant la durée de la thèse (travail de 50 à 100 %) selon la politique du laboratoire

-          Université d’été

-          Autre (sur proposition du doctorant et accord du laboratoire)

Module C2 (7 crédits) Formation disciplinaire de laboratoire – 1 élément à choisir dans la liste suivante

-          séminaire disciplinaire de laboratoire (différent du C1)

-          séminaire interdisciplinaire organisé par l’ED (différent du séminaire validé en A1 et C1)

-            formations proposées par le laboratoire

Module D1 (7 crédits) Initiative scientifique – 1 élément à choisir dans la liste suivante

-          participation aux activités du laboratoire ou de l’ED (co-organisation ou participation active à : journées d’études, colloques, journées « jeunes chercheurs », mandat association des doctorants ou mandat universitaire, projet ANR, exposition performance artistique, ouvrage, traduction, actes de colloques, collaboration en groupe de travail, workshop,…)

-          validation d’un stage d’au moins 1 mois (hors université d’inscription et hors cotutelle) : recherche en centre spécialisé, archives, bibliothèques, entreprise,…

-          validation du séjour de plus de 3 mois à l’étranger pour tout doctorant

-          validation du statut salarié pendant la durée de la thèse (travail de 50 à 100 %) selon la politique du laboratoire

Module D2 (8 crédits) Diffusion de la recherche

-          2 communications orales (JE, Colloques, Symposium ou séminaire de recherche) et 1 article publié dans une revue scientifique à comité de lecture (ou actes de colloque) ou mis en ligne sur un site labellisé

Les doctorants inscrits à l’ED SHS à partir de 2009 doivent suivre obligatoirement une formation doctorale donnant lieu à l’attribution de crédits doctoraux.

Le doctorat vaut 180 crédits, 120 sont attribués au moment de la soutenance, 60 crédits sont à acquérir tout au long du doctorat.

Le doctorant est invité à construire dès sa première inscription en thèse son plan de formation pour les 3 ans. Pour cela, il peut se faire aider par son directeur de thèse. 30 crédits sont attribués par l’ED, 30 pour le laboratoire.

La formation est organisée en modules de A à D.

Chaque module est à  valider une fois sur toute la durée du doctorat. Comment valider les modules ?

  • Le doctorant est invité à demander la validation d’un ou plusieurs modules à chaque fin d’année universitaire. Pour cela, il devra se connecter à l’adresse avec ses identifiants.
  • Pour chaque module dont il demande la validation, il devra télécharger sur son espace des  justificatifs correspondants (copies de feuilles d’émargement, attestations de participation, convention de stage, copie de diplôme, copie de contrat de travail  etc…). Dans la mesure du possible, le doctorant devra demander la validation de plusieurs modules à la fois et à ne pas attendre la soutenance pour le faire.

Une fois les documents téléchargés :

  • pour valider les modules A1 à B2 s’adresser à l’ED (par mail à pascaline.lamble@univ-lille.fr
  • pour valider les modules C1 à D2, s’adresser à son laboratoire (par mail à son gestionnaire).
  1. Les formations validées par l'ED
  2. Les formations validées par les laboratoires

Les doctorants inscrits à l’ED SHS à partir de 2009 doivent suivre obligatoirement une formation doctorale donnant lieu à l’attribution de crédits doctoraux.

Le doctorat vaut 180 crédits, 120 sont attribués au moment de la soutenance, 60 crédits sont à acquérir tout au long du doctorat.

Le doctorant est invité à construire dès sa première inscription en thèse son plan de formation pour les 3 ans. Pour cela, il peut se faire aider par son directeur de thèse. 30 crédits sont attribués par l’ED, 30 pour le laboratoire.

La formation est organisée en modules de A à D.

Chaque module est à  valider une fois sur toute la durée du doctorat. Comment valider les modules ?

  • Le doctorant est invité à demander la validation d’un ou plusieurs modules à chaque fin d’année universitaire. Pour cela, il devra se connecter à l’adresse avec ses identifiants.
  • Pour chaque module dont il demande la validation, il devra télécharger sur son espace des  justificatifs correspondants (copies de feuilles d’émargement, attestations de participation, convention de stage, copie de diplôme, copie de contrat de travail  etc…). Dans la mesure du possible, le doctorant devra demander la validation de plusieurs modules à la fois et à ne pas attendre la soutenance pour le faire.

Une fois les documents téléchargés :

  • pour valider les modules A1 à B2 s’adresser à l’ED (par mail à pascaline.lamble@univ-lille.fr
  • pour valider les modules C1 à D2, s’adresser à son laboratoire (par mail à son gestionnaire).
  1. Les formations validées par l'ED
  2. Les formations validées par les laboratoires

Par le Service Commun de documentation

La bibliothèque organise des formations permettant aux étudiants :

  • d'apprendre à réaliser une recherche documentaire en bibliothèque
  • de connaître et de choisir les différents outils et ressources documentaires.

=> en savoir plus

Par la plateforme universitaire des données de Lille

2020

  •   23 janvier 2020, MESHS, Salle 2, 2 rue des Canonniers, Lille
    Cartographie : bases théoriques et pratique avec Magrit

 

2019

Par l'IRHiS

L'ULille, et par conséquent l'IRHiS, suspendent, à partir du 16 mars et jusqu'à nouvel ordre, tout événement et manifestation organisés ou hébergés par l'Université.

L'ULille et l'IRHiS sont fermés jusqu'à nouvel ordre. 

Toutes les formations aux doctorants organisées par l'IRHiS durant cette période sont donc reportées à une date ultérieure.

En attendant, nous vous avons constitué un petit guide de tutoriels en ligne disponible à l'item "2019-2020 — Formations par tutoriels".

Pour vous inscrire, envoyez la fiche d’inscription un mois avant la date de la formation retenue

à Corinne Hélin, IRHiS–UMR 8529, Université de Lille, site du Pont-de-Bois, Villeneuve d’Ascq corinne.helin@univ-lille.fr, tél. 03.20.41.63.62
ou signaler votre intérêt pour une formation malgré une indisponibilité aux dates proposées

La situation de crise exceptionnelle de ce printemps nous a obligés à annuler les séances des ateliers de la thèse prévues pour ce semestre.

Néanmoins, en cette fin d'année si différente des autres, nous avons pensé qu'un double rendez-vous à distance nous permettrait de reprendre contact et de discuter de vos besoins et de vos problèmes.

Nous vous proposons donc :

  • une séance le 27 mai de 15h à 17h spécifiquement dédiée au doctorat pendant la crise du COVID-19

  • une séance -initialement prévue sur l'"Après-thèse"- le 3 juin de 15h à 17h qui abordera en particulier la question de la préparation aux oraux en amont et en aval de la thèse.
    Les mastérant.e.s sont donc particulièrement encouragé.e.s à participer pour les oraux de contrats doctoraux.

Un lien ZOOM ou assimilé vous sera transmis en temps et en heure => pour le recevoir, inscrivez-vous auprès de Romy Sánchez.

En espérant vous "retrouver" nombreux en ligne,
Romy Sánchez

Dans ce petit guide, nous avons sélectionné à votre intention des tutoriels en ligne qui permettent d’acquérir les premières bases pour utiliser quelques outils numériques. Ces tutoriels ne vous empêchent pas, bien entendu, de participer aux séances organisées au laboratoire dont vous pouvez retrouver le programme détaillé à l'item ci-après "2019-2020 — Formations en présentiel".

La première version de ce guide a été coordonnée par Marie Derrien avec la collaboration de Christine Aubry, Déborah Dubald et Sofia Papastamkou. Il n’est pas exhaustif et sera mis à jour régulièrement.

Sommaire

Les capsules présentées ci-dessous ont été réalisées par Émilien Ruiz (historien, assistant professor à Sciences Po, MCF en détachement de l’ULille, IRHiS). Elles sont disponibles sur la chaîne Youtube de La boîte à outils de historien·ne·s, un blog tenu à quatre mains depuis 2009 par Franziska Heimburger et Émilien Ruiz.

Zotero est un logiciel de gestion de références bibliographiques qui permet d'enregistrer, d'organiser et d’indexer sa bibliographie de recherche (téléchargement).

Pour comprendre à quoi Zotero peut servir, vous pouvez consulter ces deux billets : https://consciences.hypotheses.org/1184 ; https://icietla.hypotheses.org/70

1.1.1 – Capsule 1 : tour d’horizon des fonctions de base

Objectif : Cette première capsule vise à présenter les fonctionnalités de base du logiciel de bibliographie et de gestion documentaire : ajout de références, annotation et classement, création de notes de bas de page.

Format : 1 vidéo d’environ 19 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : 

Youtube Video: Zotero en vidéo : 01_démonstration générale

1.1.2 – Capsule 2 : prise en main de l’interface

Objectif : Après un tour d'horizon des fonctionnalités de Zotero, cette capsule 2 propose de découvrir l'interface pour vous l'approprier : organisation des panneaux, affichage de la bibliothèque, accès et personnalisation des préférences du logiciel

Format : 1 vidéo de 21 min

Prérequis : Avoir suivi la capsule 1

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Zotero en vidéo : 02_prise en main de l'interface

1.1.3 – Capsule 3 : ajout de références avec un navigateur

Objectif : Ce troisième tutoriel vise à présenter les modalités d'enregistrement d'une référence dans Zotero avec un navigateur. L'opération est très simple, mais elle suppose des vérifications pour que les métadonnées soient d'emblée "mises en propre". Cette capsule vous propose de passer en revue pour l'enregistrement de : livres, articles de revues, articles encyclopédiques, billets de blogs et article de presse.

Format : 1 vidéo de 40 min environ

Prérequis : Avoir suivi les capsules précédentes

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Zotero en vidéo : 03_ajout de références avec un navigateur

1.1.4 – Capsule 4 : ajout de références sans le navigateur

Objectif : Après une présentation de l'ajout de références dans Zotero avec un navigateur, ce quatrième tutoriel explore quatre autres méthodes : l'ajout par identifiant (isbn, doc, etc.), par l'import d'un PDF, en manuel, ou avec un fichier de données bibliographiques structurées (.ris, .bib, .rdf etc.)

Format : 1 vidéo de 19 min environ

Prérequis : Avoir suivi les capsules précédentes

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Zotero en vidéo : 04_ajout de références sans le navigateur

1.1.5 – Capsule 5 : organiser, taguer et annoter

Objectif : Cette vidéo vise à présenter l'essentiel des fonctionnalités de Zotero concernant l'organisation de la bibliothèque : collections/sous-collections, marqueurs (i.e. mots-clés ou tags), notes et création de rapport.

Format : 1 vidéo de 51 min environ

Prérequis : Avoir suivi les capsules précédentes

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Zotero en vidéo : 05_organiser, taguer et annoter les références

1.1.6 – Capsule 6 : bibliographies, notes et traitement de texte

Objectif : Après avoir ajouté, organisé et annoté des références, il est possible d'utiliser Zotero pour les citer dans un traitement de texte sous la forme de bibliographies et de notes de bas de page ou de fin de document. Cette vidéo présente les trois façons de créer notes et bibliographie : par simple glissé déposé ou copié/collé ; en partant des références ou collections (pour réaliser des bibliographies thématiques par exemple) ; depuis un logiciel traitement de texte moyennant l'installation du module adéquat. La démonstration principale est réalisée avec Libre Office Writer, quelques éléments en fin de vidéo sont données pour Microsoft Office Word et Google Doc (dans l'ensemble, le fonctionnement est tout à fait similaire que celui de leur équivalent libre).

Format : 1 vidéo de 53 min environ

Prérequis : Avoir suivi les capsules précédentes

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Zotero en vidéo : 06_Bibliographies, notes et traitement de texte

Cette chaîne a été créée récemment et d’autres capsules seront bientôt disponibles.

 

1.1.6 – Compléments

Le blog Zotero francophone et ce billet sur l’application Zotfile (spécifique à la gestion des fichiers .pdf) vous permettront de découvrir des astuces utiles.

Au-delà de la technique, pour réfléchir au rangement de sa documentation, vous trouverez notamment des pistes utiles dans ce billet de Pascal Martinolli ou celui-ci de Franziska Heimburger.

Si vous préférez vous former en utilisant un tutoriel en format .pdf, voici par exemple celui qui a été élaboré par le Collège de France.

Tropy est un logiciel conçu pour gérer les photos de documents d’archives et permet de les organiser dans des collections, de les décrire et de les indexer (téléchargement)

1.2.1 – Gérer sa base iconographique et ses photos d’archives

Objectif : Vous former à partir d'une traduction de la documentation qui se trouve sur le site officiel (anglais)

Format : 1 support pdf de 19 pages

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://zenodo.org/record/2583654

1.2.2 – Compléments

Le forum des utilisateurs·trices est accessible en créant en compte et permet d’échanger et de poser des questions.

1.3 – HAL

L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d'articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

Ces formations sont d'autant plus importantes cette année dans le contexte de la nouvelle politique Science ouverte du CNRS.

L’équipe support et assistance du CCSD propose des sessions gratuites en ligne pour se familiariser avec l’utilisation de HAL.

1.3.1 – Créer son IdHal et son CV sur HAL

Objectif : Qu’est-ce que l’identité numérique et à quoi sert un identifiant chercheur, comment créer son idHAL et son CV dans HAL.

Format : 6 sessions d’1h jusque fin juin 2020 (voir les dates et heures des sessions à l’adresse ci-dessous)

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://www.ccsd.cnrs.fr/formations-en-ligne-2/

1.3.2 – Déposer dans HAL

Objectif : Définir ses préférences de dépôt, comment créer une notice bibliographique, comment faire un dépôt avec fichier et comment gérer ses dépôts

Format : 6 sessions d’1h jusque fin juin 2020 (voir les dates et heures des sessions à l’adresse ci-dessous)

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://www.ccsd.cnrs.fr/formations-en-ligne-2/

1.3.3 – Compléments

Le site de la documentation des utilisateurs·trices de l’archive ouverte HAL est accessible en ligne.

Retrouver l’information sur la politique Science ouverte du CNRS dans l’item « 3-Gérer ses données de recherche ».

InDesign est un logiciel de publication assistée par ordinateur initialement conçu non seulement pour créer des œuvres telles que des affiches, dépliants, brochures, magazines, journaux ou livres mais également pour mettre en forme vos articles, thèse, toute publication.

Il prend en charge l'exportation des formats EPUB servant à créer des e-livres ou des publications numériques, y compris des magazines numériques ainsi que l’XML, les feuilles de style et autres balises de codage, ce qui convient pour l'exportation de texte pour une utilisation dans d'autres formats numériques et en ligne.

2.1.1 – Débuter avec InDesign

Objectif : Apprendre à ouvrir et enregistrer des documents

Format : 10 vidéos de 3-4 minutes selon le cours

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://helpx.adobe.com/fr/indesign/tutorials.html

2.1.2 – Perfectionner son usage de InDesign

Objectif : mise en page, expérimentés, sujets clés

Format : 10 vidéos de plus ou moins 4 minutes selon le cours

Prérequis : Avoir suivi « Débuter avec InDesign »

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://helpx.adobe.com/fr/indesign/tutorials.html

Attention : InDesign est un logiciel payant mais pas le tutoriel

Le distributeur de texte peut rendre de grands services pour la mise en forme du manuscrit. La prise de main de LaTeX peut être longue et fastidieuse, mais le résultat est souvent très satisfaisant.

Voir le billet de Valentin Mériaux.

Un manuel en français spécifique aux sciences humaines et sociales réalisé par Maïeul Rouquette est disponible ici (la version ebook en format pdf est téléchargeable gratuitement, cliquer sur l’icône à droite).

Son site web contient de nombreuses ressources : https://geekographie.maieul.net/LaTeX

Pour trouver un distributeur, Overleaf est une solution populaire et gratuite. On peut recommander TeXPad (sous licence), mais il y en a d’autres.

Entre le traitement de texte et LaTeX (ou le XML) point d'intermédiaire ? Détrompez-vous !

Les origines du markdown sont vite expliquées – l’idée était de créer un mode d’écriture pour le web qui évite d’avoir à insérer dès la première rédaction de véritables balises html.

L’objectif était donc un balisage minimal qui ne gène pas à la lecture du texte brut, mais qui peut facilement être converti en html pour le web, ainsi que dans des formats de traitement de texte pour d’autres usages…

2.3.1 – Markdown, Pandoc

Objectif : Avec la syntaxe Markdown, permettant de structurer ses textes avec un balisage léger, et le convertisseur de document Pandoc, qui offre la possibilité de convertir les textes markdown dans de nombreux formats (dont l'odt et le docx), les possibilités sont presque infinies ! Bon, en tous cas plus larges qu'avec Word ou Writer ; et plus accessibles, dans un premier temps, que LaTeX.

Format : 1 vidéo d’environ 47 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : 

Youtube Video: Découvrir Markdown et Pandoc

2.3.2 – Compléments

Pour compléter cette vidéo, deux billets de la « Boîte à outils » vous seront utiles : « Apprendre à écrire ? » (18 avril 2020) ; « Écrire tout simplement  – Introduction à Markdown » (5 février 2013). Ces billets contiennent de nombreux liens pour aller (beaucoup) plus loin.

Apprendre à utiliser correctement un traitement de texte me semble toutefois aujourd’hui encore indispensable.

2.4.1 – Capsule 1 : prise en main de l’interface

Objectif : Cette première vidéo consacrée à l’usage d’un traitement de texte propose quelques pistes pour une appropriation de l’interface des logiciels. Les exemples présentés pour Libre Office Writer sont transposables à tout autre logiciel (de MS Word à Google Docs en passant par Pages) : configurer l’affichage de la page, personnaliser les barres d’outils et les menus, enregistrer un fichier dans divers formats… Les bases pour que le logiciel de traitement de texte s’adapte à vos préférences et non l’inverse.

Format : 1 vidéo d’environ 47 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Traitement de texte : 01_Prise en main de l'interface

2.4.2 – Capsule 2 : fondamentaux de la mise en forme

Objectif : Cette deuxième vidéo consacrée à l'usage d'un traitement de texte propose un petit tour d'horizon des fondamentaux de la mise en forme des textes et paragraphes et de la mise en page d'un document. Espacements, interlignes, alignements... en passant par la police, les changements de casse, la mise en exposant, l'insertion d'une note, etc.

Format : 1 vidéo d’environ 31 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Traitement de texte : 02_Fondamentaux de la mise en forme

2.4.3 – Capsule 3 : styles et modèles

Objectif : Cette troisième vidéo sur l'usage d'un traitement de texte présente les styles prédéfinis et modèles de documents. Il est possible d'automatiser l'essentiel de la mise en forme et de la mise en page en personnalisant les styles et en créant des modèles pour les différents types de documents que l'on est amenés à produire régulièrement

Format : 1 vidéo d’environ 37 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Traitement de texte : 03_Styles et modèles

2.4.4 – Capsule 4 : tables des matières et index

Objectif : Après avoir appris à mettre en forme et mettre en page un document au moyen, notamment, des styles prédéfinis et modèles de documents, cette quatrième vidéo sur le traitement de texte vous propose d'apprendre à insérer des tables des matières et de créer des index

Format : 1 vidéo d’environ 23 min

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien :

Youtube Video: Traitement de texte : 04_Table des matières et index

2.4.5 – Compléments

Pour penser les enjeux de la formation à l’écriture en histoire, vous pouvez compléter cette vidéo par la lecture de ce billet.

La science ouverte est le mouvement qui vise à rendre la recherche, les données et la diffusion scientifiques accessibles à tous les niveaux d’une société d’apprentissage.

3.1.1 – Appliquer les principes de la science ouverte à sa thèse

Objectif : Connaître les enjeux liés aux principes, aux pratiques et aux politiques de la science ouverte afin d'optimiser sa recherche de thèse, tout en se préparant à faire partie intégrante du paysage institutionnel de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Le support est organisé en trois parties pour 1) Présenter le contexte de l'émergence du mouvement et des politiques pour la science ouverte, 2) Examiner ce que cela implique pour les thèses de doctorat, 3) Esquisser les contours d'une stratégie pour préserver ses données de recherche dans le cadre d'une thèse avec des exemples concrets.

Format : 1 support pdf de 86 diapositives

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://zenodo.org/record/3733346

L'analyse de réseaux est une méthode qui permet d'explorer les relations entre les entités qui constituent un réseau en mobilisant l'approche mathématique de la théorie des graphes. En histoire et histoire de l'art, peuvent être étudiés de cette manière des réseaux sociaux, des réseaux de parenté, des correspondances, des productions culturelles, des migrations, etc. L’offre de logiciels qui peuvent être mobilisés pour ce type d’analyses est conséquente, un panorama est consultable ici.

3.2.1 – Initiation

Objectif : Comprendre comment les visualisations de réseaux peuvent aider les chercheur(e)s en sciences humaines à révéler des modèles et des structures cachés et complexes dans des sources textuelles.

Ce didacticiel explique comment extraire des données de réseau (personnes, institutions, lieux, etc.) à partir de sources historiques grâce à l'utilisation de méthodes non techniques développées dans l'analyse de données qualitatives et l'analyse de réseaux sociaux, et comment visualiser ces données avec Palladio, une application en ligne compatible avec tous les systèmes d'exploitation et particulièrement facile à utiliser.

Format : 1 tutoriel en ligne de 30 min pour une simple lecture

Prérequis : Connaissance de l’anglais (ce tutoriel est en cours de traduction en français)

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://programminghistorian.org/en/lessons/creating-network-diagrams-from-historical-sources

3.2.2 – Débutant

Objectif : Poursuivre l’analyse et la visualisation d’un jeu de données

Format : 1h ou plus (découverte des outils, exercices avec des données)

Prérequis : Avoir suivi l’initiation, connaissance de l’anglais (ce tutoriel est en cours de traduction en français)

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://programminghistorian.org/en/lessons/creating-network-diagrams-from-historical-sources

3.2.3 – Compléments

Vous pouvez consulter ce carnet de recherches : groupe fmr (flux, matrices, réseaux)

Il s’agit d’un blog de ressources diverses proposant aussi un glossaire (petit dictionnaire de termes clés en analyse de réseaux expliqués de manière simple pour un public débutant).

La lecture de cet article de Claire Lemercier est par ailleurs recommandée.

L'analyse de données textuelles (ou analyse de contenu, ou encore fouille de textes lorsqu'il s'agit de grands volumes de données) est une méthode qui applique des analyses statistiques assistées par ordinateur sur des textes organisés sous forme de données numériques rassemblées à des corpus.

Vous trouverez en suivant ce lien une présentation des diverses techniques et ici des logiciels disponibles.

3.3.1 – Initiation

Objectif : Se familiariser avec l’analyse de corpus, qui est un type d’analyse textuelle permettant de faire des comparaisons d’objets textuels à grande échelle (la fameuse « lecture à distance » ou distant reading)

Format : 1 tutoriel en ligne de 30 min pour une simple lecture

Prérequis : Aucun

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://programminghistorian.org/fr/lecons/analyse-corpus-antconc

3.3.2 – Débutant

Objectif : Poursuivre l’analyse de corpus

Format : 1h ou plus (installation du logiciel, exercices)

Prérequis : Avoir suivi l’initiation

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://programminghistorian.org/fr/lecons/analyse-corpus-antconc

Apprendre un langage de programmation peut largement faciliter la recherche en sciences humaines et sociales en permettant d'effectuer des opérations de collecte, de traitement, d'analyse et de visualisation de données numériques dans un seul environnement, sans mobiliser une variété de logiciels. Nous proposons ici quelques ressources éducatives sur Python, un langage aussi populaire que performant en sciences humaines et sociales.

4.1.1 S'initier aux fondamentaux de Python en historien·ne

Objectif : S’initier aux fondamentaux de Python pour être en mesure de mener des opérations courantes dans la collecte, le traitement et l’analyse de données historiques notamment textuelles.

Format : Un ensemble de 15 tutoriels qui nécessitent en moyenne 30 min chacun (5-15 min pour les plus simples ; 30 min pour le niveau intermédiaire ; 1h pour le niveau plus avancé)

Prérequis : 1 ordinateur, 1 connexion internet ; connaissance de l’anglais

Liens : Description de l’opération

§ Introduction

§ Installer un environnement de développement pour écrire et exécuter son code, selon son système d'exploitation : Windows ; Mac ; Linux

§ Manipuler des fichiers texte (en français)

§ Apprendre à écrire des bouts de code réutilisables (fonctions)

§ Télécharger et sauvegarder des pages web

§ Manipuler des chaînes de caractères

§ Nettoyer des pages web téléchargées du code HTML et obtenir du texte brut (partie 1 ; partie 2)

§ Préparer ses fichiers de texte brut pour effectuer des analyses statistiques

§ Calculer les fréquences de mots de fichiers de texte brut

§ Créer et visionner des fichiers HTML avec Python

§ Exporter les fréquences de mots de fichiers de texte brut en format HTML

§ Calculer et exporter les mots-clés en contexte (concordances) en format HTML (partie 1 ; partie 2)

§ Télécharger un ensemble de fichiers après avoir effectué une recherche dans une base de données en ligne

4.1.2 – Apprendre à coder avec Python en suivant un MOOC

Objectif : Apprendre à coder, apprendre la programmation de base avec Python 3

Format : 1 cours sur 15 semaines avec ouverture de nouveaux modules toutes les 5 semaines (modules 1 à 4 à l'ouverture du cours ; module 5 en semaine 6 ; module 6 en semaine 11) + 3 parcours d’apprentissage => soit un travail hebdomadaire de 5 à 10h avec un projet évalué par les pairs (délivrance d’une attestation finale délivrée par FUN après les 15 semaines)

Vous pouvez aussi réaliser le parcours à votre allure (modules accessibles même après la fin du cours) => soit au moins 5h par semaine sans évaluation par les pairs ni délivrance de l’attestation

Prérequis : Connaissances mathématiques enseignées dans le secondaire

Matériel : 1 ordinateur capable d'accueillir l'environnement de développement gratuit Python : Python3 et PyCharm Community ; 1 connexion internet

Lien : https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulb+44013+session03/about

Jupyter Notebooks est un environnement de développement qui permet la création de documents hybrides combinant à la fois du texte, du code et des médias. Il peut être utilisé pour les langages Python, Julia et R et, en ajoutant des modules, avec davantage de langages.

Objectif : Savoir installer l’environnement Jupyter Notebooks, créer et manipuler des fichiers et apprendre dans quels cas cela peut être utile pour les sciences humaines et sociales.

Format : 1 support en ligne de 45 min

Prérequis : Connaissances mathématiques enseignées dans le secondaire, connaissances élémentaires en programmation de niveau débutant, connaissance de l’anglais (tutoriel prochainement disponible en français).

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : https://programminghistorian.org/en/lessons/jupyter-notebooks

QGIS est un système d'information géographique, un logiciel compatible avec tous les systèmes d'exploitation qui permet de visualiser, gérer, éditer, analyser des données et créer des cartes géolocalisées. Il peut intégrer des formats vectoriels, matriciels, des bases de données et diverses fonctionnalités (téléchargement).

Objectif : Prise en main générale de QGIS ; recherche, géoréférencement, numérisation, traitement et analyse spatiale de données ; création de cartes

Format : 11 leçons en ligne. Prévoir en moyenne 2h par leçon

Prérequis : Aucun mais avoir des bases de cartographie et de sémiologie graphique peut aider pour avoir une prise de main rapide

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Lien : http://ouvrir.passages.cnrs.fr/tutoqgis/index.php

Philcarto est un logiciel de cartographie thématique qui permet la représentation spatiale de données statistiques (téléchargement). La prise en main du logiciel est simple et le site de son créateur fournit une documentation pour apprendre à l’utiliser ainsi qu’une base de fonds de cartes librement utilisables.

Objectif : Créer des cartes thématiques avec des données statistiques (par exemple, représenter le nombre d'habitants dans les communes d'un département, le revenu des ménages d'un arrondissement parisien ou bien encore les résultats d'une élection, etc.), mais pas géolocalisées.

Format : Un tutoriel en ligne, prévoir entre 20 min (pour une lecture simple) et 1h (pour réaliser une première carte en suivant les instructions).

Prérequis : Système d’exploitation Windows, .NET Framework ; pour les systèmes d’exploitation Mac ou Linux, installer au préalable la machine virtuelle Oracle VM VirtualBox.

Matériel : 1 ordinateur ; 1 connexion internet

Liens : http://www.boiteaoutils.info/2014/06/tuto-philcarto/

5.2.1 – Compléments

La consultation de cet atelier-conférence de Viera Rebolledo-Dhuin est recommandée pour se renseigner davantage sur l’intérêt des représentations cartographiques des données historiques, tout comme celle du récent livre de Jean-Luc Pinol qui cartographie la déportation des Juifs de France entre 1942 et 1944.

Titre de la formation Niveau Nom du formateur•trice Dates Fiche inscription
Les bonnes pratiques de la science ouverte appliquées aux thèses de doctorat Doctorants•es Sofia Papastamkou

au choix

  • le 7 février 2020
Fiche
InDesign (niveau 1) Doctorante•es, voire mastérisants•es Christine Aubry

au choix

  • 25 mars 2020
Fiche
Introduction à l’analyse de réseaux en histoire Doctorants•es

Thomas Leyris — Sofia Papastamkou

au choix

  • le 5 mars 2020
  • ou le 11 mars 2020
Fiche
Cartographie Doctorante•es, voire mastérisants•es Corinne Hélin

au choix

  • le 19 mars 2020
  • ou le 25 mars 2020
Fiche
Introduction à l'utilisation du logiciel Tropy Doctorants•es Sofia Papastamkou

au choix

  • ou le 8 avril 2020
  • ou le 10 avril 2020
Fiche
InDesign (niveau 2) Doctorante•es, voire mastérisants•es Christine Aubry

au choix

  • le 13 mai 2020
  • ou le 27 mai 2020
Fiche
Introduction à l'analyse de données textuelles Doctorants•es Sofia Papastamkou

au choix

  • le 20 mai 2020
  • ou le 29 mai 2020 
Fiche
Titre de la formation Niveau Nom du formateur•trice Dates Fiche inscription
Atelier d'écriture de l'histoire Doctorante•es en histoire, histoire de l'art, ouverte mastérisants•es et L3 Déborah Dubald
  • Le jeudi 6 février 2020       
  • Le jeudi 13 février 2020    
  • Le jeudi 20 février 2020   
  • Le jeudi 5 mars 2020       
  • Le jeudi 12 mars 2020      
  • Le jeudi 19 mars 2020     
  • Le jeudi 26 mars 2020       
  • Le jeudi 2 avril 2020           
  • Le jeudi 9 avril 2020
Fiche
Titre de la formation Niveau Nom du formateur•trice Dates Fiche inscription
Panorama des problèmes concrets du doctorat Doctorante•es, voire mastérisants•es Romy Sanchez le 5 février 2020 Fiche
Traitement des données chiffrées Doctorante•es, voire mastérisants•es Célia Keren — Romy Sanchez le 18 mars 2020 Fiche
Monter une ANR Junior Doctorante•es, voire mastérisants•es Étienne Peyrat — Romy Sanchez le 8 avril 2020 Fiche
Cartographier les thèses d'histoire Doctorante•es, voire mastérisants•es Jacques Enaudeau — Romy Sanchez soit le 29 avril, soit le 6 mai 2020 (à confirmer par l'intervenant) Fiche
Pratique de l'entretien de l'histoire orale Doctorante•es, voire mastérisants•es, enseignants-chercheurs Audrey Célestine, Marie Derrien, Stéphane Michonneau, Étienne Peyrat — Romy Sanchez le 13 mai 2020 Fiche
La fin de thèse et l'après thèse Doctorante•es, voire mastérisants•es Romy Sanchez le 20 mai 2020 Fiche

 

 

Titre de la formation Niveau Nom du formateur•trice Dates Fiche inscription
Séminaire de recherche en langue anglaise Doctorants en histoire ou en civilisations souhaitent intervenir en langue anglaise dans un contexte international. Christopher Fletcher
  • 20 janvier 2020
  • 10 février 2020
  • 16 mars 2020
  • 27 avril 2020
  • 25 mai 2020
  • 22 juin 2020
Fiche
Ouvert aux mastérisants•es