Institut de Recherches Historiques du Septentrion

Partenaire–ANR Fiduciae — "Pratiques et matérialités des relations marchandes : vers une dépersonnalisation? (XVIIIe-XIXe siècle)"

Coodinateur : Arnaud Bartolomei (Université Côte d’Azur – CMMC)
Partenaire : Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC – EA 1193), Université Côte d’Azur
Équipe de coordination : Arnaud Bartolomei, Matthieu de Oliveira, Fabien Eloire, Claire Lemercier, Nadège Sougy
Durée : 48 mois (01/01/2014 – 31/12/2017)

Le projet Fiduciae se propose de fournir, sur la base d’enquêtes empiriques, à la fois précises et ciblées, menées dans des fonds d’archives français, des éléments de validation formalisés et quantifiés de l’hypothèse d’une dépersonnalisation des relations entre commerçants en France et en Europe aux XVIIIe et XIXe siècles (vers 1680-vers 1880). À travers ce prisme, il entend répondre à une série de questionnements relatifs à la spécialisation, à  professionnalisation, à l’anonymisation et au désencastrement des relations de commerce  autant de concepts trop souvent confondus et qui, bien que centraux dans les travaux d’économie néo-institutionnaliste autant que dans bien des réflexions actuellement développées en histoire et en sociologie économiques, n’ont jamais fait l’objet d’études historiques systématiques. Il s’appuie pour ce faire sur trois types de sources, dont d’importants échantillons seront intégrés à des bases de données et analysés de manière qualitative, mais aussi quantitative, lexicométrique, cartographique et prosopographique : un ensemble de 2 000 lettres circulaires imprimées, reçues par quatre grandes maisons de négoce françaises (Briansiaux, Greffulhe Montz, Veuve Guérin et Roux frères), une série de lettres d’entrée en relation d’importantes maisons de négoce françaises et un échantillon de procurations issu des archives notariales de Paris, Marseille, Lyon et Lille.
----------------------
The project Fiduciae aims at providing a formalized and quantified discussion of the hypothesis that relationships between merchants in France and Europe became less and less personal in the 18th and 19th centuries. This discussion will be based on a precise and systematic empirical investigation in French archives. The broad question of the personal character of commercial relationships will lead us to discuss the specialization, professionalization and (decrease in) embeddedness of commerce. While these concepts are more or less implicitly central in contemporary developments in economic history and economic sociology, they have never been systematically investigated. We will mostly use three types of sources for our quantitative, lexicometric, cartographic and prosopographic study : a series of 2,000 printed circulars received by four of the most important French merchant houses (Briansiaux, Greffulhe Montz, Veuve Guérin and Roux frères) ; a series of letters allowing us to trace the establishment of new relatioships between a panel of important French merchant houses and their correspondents ; and a sample of acts giving power attorney driven from the notarial archives of Paris, Marseilles, Lyons and Lille.

=> pour en savoir plus