Institut de Recherches Historiques du Septentrion

HISPANORD — De l’Espagne à l’Europe du Nord : les manuscrits français et flamands de la Biblioteca Nacional de España (Madrid)

Le projet scientifique intitulé “De l’Espagne à l’Europe du Nord : les manuscrits français et flamands de la Biblioteca nacional de España (Madrid)” est dirigé par Anne-Marie Legaré (IRHiS, professeur Histoire de l’Art médiéval UdL) et Samuel Gras (docteur IRHiS, chargé de cours UdL).

Le projet repose sur un partenariat inédit entre l’Université de Lille et la Biblioteca nacional de España (BNE).

Les interlocuteurs au sein de la BNE sont M. Javier Docampo et Mme María José Rucio Zamorano, respectivement directeur et chef du département des manuscrits et des Incunables de la BNE.

Nous travaillerons également conjointement avec la UCM (Universidad Complutense de Madrid) et le CSIC (Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid). Plusieurs objectifs sont visés à travers ce projet de recherche :

L’Histoire de l’Art et l’espace septentrional est au cœur du projet conçu par l’Université de Lille qui se concentre pour le moment sur les manuscrits enluminés d’origine française et flamande conservés à la BNE ; un corpus d’une richesse exceptionnelle de plus de 250 pièces et qui constitue l’un des fleurons de ses collections. Le travail pionnier de Jesús Domínguez Bordona en avait donné un premier aperçu en 1933 (Manuscritos con pinturas, v. I) mais aucune étude systématique de ces manuscrits n’a été proposée depuis.

Or, les connaissances sur la peinture médiévale flamande et française se sont considérablement enrichies : la cartographie des ateliers de ces régions ainsi que l’identification des peintres ont grandement progressé depuis une cinquantaine d’années. C’est tout un ensemble de données sur la peinture du Nord qui pourra servir à révéler et à explorer le formidable vivier de la peinture du Nord contenu dans le fonds précieux des manuscrits enluminés de la Bibliothèque nationale d’Espagne.

Les porteurs rattachés à l’Université de Lille (A.-M. Legaré et S. Gras) ont pour objectif d’actualiser les données scientifiques des manuscrits, notamment celles fournies sur le site Web de la Biblioteca Digital Hispánica (BDH), afin de le rendre visible et disponible à l’international. L’institution projette également de publier un catalogue en français permettant au public français de bénéficier d’un nouvel ouvrage de référence.

Ces actions sont proposées à l’heure où la BNE s’enrichit de la Biblioteca Digital Hispánica (BDH, accès digital aux collections de la BNE), Hispana (ressources numériques du Ministère de l’Éducation, de la culture et des sports), Europeana (dirigé par la commission européenne et destiné à faire connaître les plus belles collections d’Europe) et World Digital Library (UNESCO), différents portails qui permettent de rendre les manuscrits  disponibles gratuitement.

Toutes ces initiatives nouvelles s’inscrivent dans une volonté de faire connaître et apprécier le patrimoine de la BNE pour le public basé à l’étranger. Cependant, ils ne sont pour l’heure accompagnés d’aucune indexation, aucune description et analyse. L’université de Lille se propose de valoriser la présentation numérique des manuscrits par l’actualisation des données fournies sur le site et par une meilleure indexation des informations collectées.

Pour atteindre ce but, l’Université de Lille va missionner sur sept mois Samuel Gras, docteur IRHiS, chargé de cours à l’Université de Lille, pour explorer exhaustivement le fonds de la BNE. Il devra estimer le travail qui est à faire pour recenser, actualiser et présenter ce patrimoine encore mal connu. Il rédigera un rapport d’étapes des premiers résultats de cette recherche exploratoire, établira des notices pour les manuscrits et participera aux premiers travaux d’indexation sur le site Web.

La diffusion de la recherche scientifique et la valorisation de celle-ci auprès d’un large public est l’un des grands objectifs du projet.

Les étudiants doctorants et post-doctorants ayant travaillé sur l’histoire de l’enluminure et de la peinture des Anciens Pays-Bas à l’Université de Lille seront invités à participer au programme de recherche.

Trois étapes sont définies :

  1. Organiser des journées d’études dans les établissements partenaires (Lille et Madrid) permettant de faire le point sur les recherches menées et les résultats obtenus
  2. Actualiser les données scientifiques sur le site Web de la Biblioteca Digital Hispánica (mise à jour de la bibliographie, indexation, informations sur le lieu de production, le commanditaire, les ateliers d’enluminure, etc.) P
  3. Publier un catalogue, sous forme papier et numérique, regroupant les résultats scientifiques les plus remarquables avec un volume d’actes des journées d’études en collaboration avec les Éditions du Septentrion, éditeur partenaire de l’Université de Lille

L’espace d’échanges entre le Nord et le Sud est aussi des plus stimulants :

  • son étude permettra de mieux comprendre les conditions historiques qui ont entraîné le passage de manuscrits enluminés d’origine flamande à l’une des plus prestigieuses collections espagnoles.
  • Quel fut le rôle des Habsbourg, dont l’influence au Nord des Alpes fut immense, et des puissantes familles flamandes dans cette transmission de patrimoine ?

La question de la mémoire et de la sauvegarde du patrimoine se télescope avec celle portant sur la notion d’héritages, sur la conservation du patrimoine et des frontières de celle-ci.

L’étude fournit un cadre de réflexion extrêmement riche avec la mise à contribution des chercheurs internationaux et, plus localement, des étudiants en Master et en doctorat à Lille.

Ce sera pour eux la possibilité concrète de se familiariser avec le patrimoine artistique espagnol de la BNE de Madrid.

Un autre volet, tout aussi fructueux, porte sur une offre inédite de formation pour certains étudiants de Lille. Plusieurs aspects peuvent d’ores et déjà être mentionnés.

Au sein de l’Université, le projet permettra de joindre les efforts de deux laboratoires de recherche, le laboratoire IRHiS (Histoire de l’Art et Histoire) et celui du CECILLE (Littératures) dans la connaissance du monde hispanique, en regroupant leurs thèmes de recherche. Une conférence à Lille joignant les deux laboratoires avec des intervenants espagnols, est prévue pour le 7 décembre 2017. Elle portera sur les manuscrits de la BNE mais aussi sur le collectionnisme espagnol au cours des XVIe au XVIIIe siècle.

Par ce projet, l’Université propose un riche support de recherche pour des doctorants et jeunes chercheurs rattachés à l’Université. La collaboration avec l’Espagne implique la mise en avant et la pratique d’une langue étrangère, ce dont pourront bénéficier les étudiants-stagiaires. L’idée de est valoriser l’apprentissage de l’espagnol comme langue étrangère au sein de l’établissement.

En Europe du Nord, notre séminaire collaboratif international GanLilArt, intitulé Peinture et Enluminure dans les Pays-Bas du Sud, pourra utilement être associé à la collaboration Lille-Madrid. Dirigé conjointement par les professeurs Anne-Marie Legaré et Maximilian Martens de l’Université de Gand, il se concrétise par deux journées de séminaire entre Gand qui abrite le grand projet de la restauration de l’Agneau Mystique des frères Van Eyck et Lille et sa région (Saint-Omer, etc.) où les étudiants sont mis en contact avec le patrimoine de la peinture et de l’enluminure.

Enfin, un dernier volet, tout aussi fructueux, porte sur une offre inédite de formation pour les étudiants de Lille à travers la visite des locaux de la BNE mais aussi de stages de recherche qui pourront être proposés aux étudiants en Master Recherche Histoire de l’Art et/ou Master Patrimoine et Musées : Parcours Gestion des sites du patrimoine (GSP).

  • 7 juin 2018 — Jornada de estudios Entre España y Europa del norte: el fondo de manuscritos iluminados franceses y flamencos de la Biblioteca Nacional del España que, organizada en colaboración con la Université de Lille, se celebrará en la Biblioteca Nacional de España el próximo 7 de junio.
  • 29 mars 2018 — Journée d’études professionnelle HispaNord/Proyecto Codex — De l’Espagne à l’Europe du Nord. Les manuscrits enluminés français et flamands de la Bibliothèque nationale d’Espagne (Madrid)