Approches globales des statistiques

Projet collectif international et interdisciplinaire lauréat d’un PEPS (ULille, CNRS) + Dossier « projets émergents » MESHS -> 2016-2017

  • L’ambition première du projet Approches GLObales des Statistiques (AGLOS) est d’amorcer la structuration d’un réseau international et interdisciplinaire de recherches sur la statistique, entendue au sens large des pratiques de quantifications, aux temps modernes et contemporains. 


Coordination : Émilien Ruiz, Béatrice Touchelay.

Diversement étudiées par les spécialistes des sciences « dures » et des sciences humaines et sociales, les approches de la statistique sont restées disciplinaires et centrées sur le monde occidental. Le projet AGLOS vise à élargir un réseau de chercheurs plurinational et pluridisciplinaire pour examiner les transformations de la statistique face aux changements contemporains des modes de gouvernances. Il s’agit de s’interroger sur les capacités de la statistique à survivre à l’affirmation des big data et de comprendre pourquoi et comment leurs promoteurs non étatiques répondent davantage aux besoins actuels des gouvernements et aux aspirations des citoyens. À moyen terme, ce projet doit conduire à l’élaboration d’une bibliographie collaborative sur la statistique. À plus long terme, notre objectif est de produire un dictionnaire encyclopédique de la statistique en ligne et en libre accès. 

Événement lillois organisés en 2016-2017 : 

  • 30 septembre 2016 – Workshop au Laboratoire Painlevé (Lille 1). Matin : conférence par Andrea Bréard (Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg & Laboratoire Paul Painlevé CNRS/Lille 1). Discussion par Corine Eyraud, économiste au LEST, à l’université Aix-Marseille. Après-midi : réunion des participant au projet AGLOS
  • 21 octobre 2016 – Séminaire à la MESHS (à confirmer) : « Histoire et humanités numériques : vers de nouvelles approches collaboratives », autour de deux conférences invitées (Franziska Heimburger, MCF à Paris 4, à propos de la bibliographie collaborative de la First World War Studies Society ; Sébastien Poublanc, IR à Toulouse 2, à propos du projet « Euchronie »).
  • 25 novembre 2016 – Workshop à la MESHS (à confirmer). Matin : conférence par Thomas Berns, philosophe à l’ULB, sur la « gouvernementalité algorithmique ». Discussion par Sophie Delbo, PU en mathématiques appliquées à Lille 3. Après-midi : réunion des participants au projet AGLOS
  • 1er décembre – Séminaire à l’IRHIS (à confirmer) : « Statistique, droit et contrôle social », autour d’une conférence de Fabrice Cahen, historien, chargé de recherche à l’INED, sur son ouvrage Gouverner les mœurs (à paraître en septembre aux éditions de l’INED). Discussion par François Briatte, politiste à l'European School of Political and Social Sciences (ESPOL), Lille.
  • au cours du 1er trimestre 2017 autour des transformations induites par les Big Data dans les pratiques de quantifications publiques et privées. La rencontre visera à faire échanger chercheurs et praticiens de la statistique, qu’elle soit administrative, médicale, associative, bancaire, etc.]

Participation à des événement internationaux en 2016/2017 : 

  • 28-29 mai 2016 : participation de Béatrice Touchelay au colloque “Connected Histories, Mirrored Empires: British and French Imperialism from the 17th through the twentieth centuries,” à Hong Kong. Communication sur “Le développement par hybridation de la statistique coloniale britannique et française (1833-1939)”
  • 17-20 novembre 2016 : participation de Béatrice Touchelay à la session "Statistical confidence crisis in various countries and at various periods" organisée par Jean-Pierre Beaud au congrès de la Social Science History Association à Chicago).
  • 23-29 juillet 2017 : Béatrice Touchelay co-organise, avec Ute Schneider (Univ. Druisburg, Allemagne) et Alexandre de Paiva Rio Camargo (Univ. de Pesquisas do Rio de Janeiro, Brésil) la session « Statistique, Croissance et Développement/Statistic, Growth and Development » au 25e congrès international de l’association d’histoire des sciences et des techniques de Rio de Janeiro en juillet 2017