• Rapport 25 avril 2021 — Pour soutenir les recherches effectuées par Léo Heuguebart, qui concentre ses recherches sur les clusters du département du Nord (Archives départementales du Nord), Corinne Gower et Béatrice Touchelay ont répondu avec succès à un appel de l'Association François Aupetit lancé en 2020 qui permet de financer une collaboratrice (Sophie Poisson) chargée du dépouillement des dossiers des activités "polluantes" (dossier des enquêtes de commodo et incommodo et des établissements présents dans la base BASIAS aux archives départementales du Pas-de-Calais. La recherche va se prolonger deux ans (2020-2022). Menée en étroite collaboration avec l'équipe des SHS, elle a permis de pointer les" imperfections" des bases de données utilisées pour repérer les établissements et les polluants. Les motifs et surtout les effets des lacunes de ces bases pour la recherche historique des caractéristiques de l'environnement des clusters, tant de la maladie de Crohn que de l'insuffisance rénale chronique nous oblige à revoir certaines de nos méthodes et à approfondir les recherches aux archives. Le recrutement d'un spécialiste des données socio-éco et démographiques financé par l'Université de Lille et par l'ANR CROPS, l'implication du Pr de géographie qui connait bien le terrain du Nord, Anne-Peguy Hellequin en 2020 ont permis d'élargir les questionnements aux caractéristiques démographiques  et sociales des clusters. Cette collaboration continue en 2021. Léo Heuguebart et Hugo Michel préparent un article pour une Revue scientifique à comité de lecture en SHS pour présenter leurs méthodes et les attendus de la démarche. Les caractéristiques de l'agriculture des territoires environnant les clusters vont également être examinées, ce nouveau chantier est ouvert par Léo Heuguebart pour l'année en cours. En terme de bilan, il est un peu tôt pour apporter des éléments probants. Nous avons constaté sans surprise que la recherche aux archives était très exigeante en terme de temps et d'autant plus que ce que nous attendions comme précisions des bases de données laisse à désirer. La diversité des territoires qui constituent des clusters n'arrange rien... La région de Lille est actuellement en cours d'examen, elle se démarque clairement d'autres zones déjà étudiées et nous allons sans doute beaucoup apprendre des contrastes qui seront constatés en croisant les résultats des différents clusters.