Peyrat Étienne

Parutions

Peyrat Étienne, Dullin Sabine, "Ukrainiens et Biélorusses à l’ONU : la Guerre froide d’États subalternes", dans Décentrer la Guerre froide, Monde(s) 2020/2 n°18, p. 31-50.

 

« Pourquoi les dominions britanniques, qui étaient jusqu’à peu des colonies et semi-colonies sont-ils membres de l’ONU ? Pourquoi des États semi-coloniaux et dépendants des États-Unis sont-ils membres de l’ONU ? » Au printemps 1962, à l’occasion d’un projet de réforme constitutionnelle lancé par Nikita Khrouchtchev, le citoyen S. Vibrez s’étonne dans une lettre au Kremlin de l’absence de représentation des Républiques soviétiques dans les organisations internationales. Pour un citoyen soviétique, les républiques sont un des cadres de la vie quotidienne depuis la création de l’Union des républiques socialistes soviétiques en 1922. Malgré sa centralisation, le régime a toujours mis en avant, dans le cadre de sa politique des nationalités, les droits formels et la souveraineté de ses composantes. Leur absence sur la scène internationale a donc de quoi étonner.