Colloque Le syndicalisme professionnel, organisations et structures (1960-2000)


Peu explorée jusqu’ici1, la question des bases professionnelles du syndicalisme ne renvoie pas seulement à la définition légale de son champ d’intervention, elle interroge la capacité des syndicats à intervenir au plus près des salariés, en relation avec leurs conditions concrètes de travail, selon les modalités et en direction des interlocuteurs les plus pertinents – de l’atelier ou du service à la branche ou à l’administration en passant par l’établissement ou l’entreprise - à la satisfaction des revendications. En bref et plus largement, elle pose le problème de leur aptitude à représenter l’ensemble des salariés. Les réponses apportées au gré des professions, des orientations et des périodes informent aussi sur les manières dont les syndicats ont perçu l’évolution du travail,du salariat, de l’économie et des entreprises. Convaincus de l’actualité d’une réflexion sur les structures professionnelles du syndicalisme français, le Centre d’histoire sociale du XXe siècle(Université Paris 1/CNRS), l’Institut CGT d’histoire sociale et le laboratoire Triangle (Université Lyon 2/CNRS) se proposent de la nourrir par un retour sur la situation et les évolutions intervenues au cours de la période allant des années 1960 à la fin des années 2000.

=> Appel à communication