Les traités de paix de la Grande Guerre

Conférence

Conférence de Jean-Marc Guislin, professeur émérite Histoire politique et régionale (IRHiS, ULille)

Jeudi 10 octobre, 18h30
Médiathèque La Corderie, Auditorium
Marcq-en-Baroeul
Entrée Libre (à partir de 14 ans)

Parmi les traités qui mettent fin au premier conflit mondial, le Traité de Versailles signé avec l'Allemagne, tend à occulter tous les autres, eux aussi imposés par les vainqueurs.

Ces traités (Saint-Germain, Neuilly, Trianon, Sèvres), signés en 1919-1920, amputent et désarment les États vaincus, permettent l'agrandissement d'anciens Etats et la (re)création de nouveaux souvent fragiles.

« Tous ces traités de la banlieue sont faits de la même porcelaine fragile» disait Albert Thibaudet en 1924, signalant ainsi leurs imperfections. De fait, ils portent certains germes de nombreux futurs conflits du XXe siècle, ce qui peut être résumé par la formule « de Sarajevo (1914) à Sorojevo (1992) ».

=> Programme