Soutenance de thèse de Mathieu Monoky

Soutenance de thèse

"Ultras et hooligans en France. Socio-histoire des suppoters radicaux de football au tournant des XXe et XXIe siècles"

 

 

jeudi 12 décembre 2019 à 13h à l'Université de Lille (campus du Pont de Bois à Villeneuve d'Ascq)

Le jury :
Aprile Sylvie, Professeure des Universités, Université Paris Nanterre, directrice de thèse
Archambault Fabien, Maître de conférences, Université de Limoges, examinateur
Chovaux Olivier, Professeur des Universités, Université d’Artois, rapporteur
Rauch André, Professeur émérite des Universités, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, examinateur
Rey Didier, Professeur des Universités, Université de Corse, rapporteur
Robène Luc, Professeur des Universités, Université de Bordeaux, examinateur
Tamagne Florence, Maîtresse de conférences, Université de Lille, co-directrice de thèse

Résumé :
En France, certains supporters de football se revendiquent ultras ou hooligans et mettent en
scène leur sentiment d’appartenance. Ces groupes, qui rassemblent majoritairement de jeunes hommes, apparaissent de façon embryonnaire à la fin des années 1970 en France et plus certainement au milieu des années 1980.
Cette thèse analyse l’émergence et le développement des groupes de supporters radicaux de
football. Il s’agit ici d’interroger le phénomène dans la durée, de contextualiser son avènement et son développement en France.
En outre, grâce à un corpus de sources endogènes, les pratiques supportéristes sont étudiées, le fonctionnement hiérarchisé des groupes est objectivé et les systèmes de valeurs de ces subcultures sont explicités.
À travers cette recherche doctorale, c’est aussi la régulation du phénomène qui est questionnée.
En effet, certaines de leurs pratiques culturelles se heurtent à des interdits sociaux et la médiatisation des violences supportéristes fait de la gestion de cette « jeunesse dangereuse » un nouvel enjeu politique.