Soutenance de thèse — "Georges Scott (1873-1943). Itinéraire du dernier peintre militaire français"

Soutenance de thèse

16 décembre 2022 à 14h
Salle Dodeigne (B1.143, Bâtiment B), Université de Lille, campus Pont de Bois, Villeneuve d'Ascq

Soutenance de Yann Domenech de Celles, Georges Scott (1873-1943). Itinéraire du dernier peintre militaire français

Le jury sera composé de :
     François Robichon (IRHiS, ULille), directeur de thèse
    Jean-Noël Grandhomm, (ULorraine), rapporteur
    Sylvie Leray-Burimi, (Musée de l'Armée), examinatrice
    Antoine Champeaux, (Dlégation au patrimoine de l'armée de Terre), examinateur
    Barthélémy Jobert, (UParis Sorbonne), rapporteur
    Christian Benoit, (Service Historique de l'armée de terre), examinateur

Résumé : Né à Paris en 1873, Georges Scott débute à l'âge de 18 ans une carrière d'illustrateur en collaboration avec L'Illustration durant près de cinquante ans. Néanmoins, la notoriété de cet artiste patriote résulte avant tout à l'époque de son engagement artistique envers l'Armée française : avec ses croquis, dessins, aquarelles, huiles sur toile de petit et grand format, il occupe pendant plus de quarante ans le devant de la scène de la « peinture militaire ». Mais son cercle d'influence ne se résume pas à la sphère militaire puisqu'il obtient de réaliser des portraits officiels de chefs d'État ou de grands personnages vivant dans l'Europe du premier tiers du XXe siècle. Ayant le sentiment de ne plus comprendre le monde dans lequel il vit, Georges Scott s'éteint en 1943 dans le plus grand isolement. Si l'artiste lègue une oeuvre abondante à la postérité, la place qu'il occupe
aujourd'hui dans les dictionnaires de référence ou dans les ouvrages d'histoire de l'art reste anecdotique, voire inexistante. Cette recherche ne s'inscrit pas seulement dans une perspective monographique, mais elle tente de démontrer la mécanique ascensionnelle de la célébrité de l'artiste dans un contexte politique, international et social complexe, de la guerre 1914-1918 à la défaite de 1940, période de l'âge d'or pour l'artiste.Si la sphère militaire revêt un intérêt tout particulier dans l'environnement immédiat de l'artiste, le monde politique et diplomatique reste également un champ d'investigation à privilégier. Les commandes singulières que reçoit Scott de la part des chefs d'État des puissances étrangères au cours de sa carrière laissent à penser qu'il bénéficie de soutien politique et d'un puissant réseau international lui permettant d'accéder à ce monde. En
étudiant dans le détail la vie et l'oeuvre de Georges Scott, nous comblerons l'absence d'une monographie universitaire sur le peintre et nous répondrons à la question prémonitoire et l'hypothèse selon laquelle Georges Scott est sans doute le dernier peintre militaire français.


X Facebook