Institut de Recherches Historiques du Septentrion

Axe transverse – Transversalité méthodologique et critique

Au cours du quinquennal 2020-2024, l’axe transverse « Usages critiques du numérique dans les sciences historiques, artistiques et archéologiques » a pour objectif de fédérer l’ensemble des membres de l’IRHiS, développer une réflexion collective et critique autour des méthodes et technologies numériques et offrir un cadre propice au développement, dans ce domaine, de projets innovants en histoire, histoire de l’art et archéologie.

  • Responsables : Élise Bailleul, Marc Gil

 

Pôle 1 – Processus de création et pratiques

Le pôle 1 porte des thématiques de recherche désormais bien structurées au sein du laboratoire autour, d’une part des contextes d’énonciation et de réception de l’innovation et, d’autre part, des pratiques innovantes et des savoirs qui les portent.

  • Responsables : Justine Faure, Étienne Hamon

 

Pôle 2 – Pouvoirs, normes et conflits

Le pôle 2 se propose, en mêlant des approches relevant de l’histoire sociale, économique, artistique, culturelle et politique, d’étudier les processus par lesquels se construisent et s’institutionnalisent les normes qui structurent la société. Les travaux du pôle portent sur les manières dont ces normes s’imposent aux individus, en s’intéressant autant à leur assimilation et à leur appropriation qu’à leur mise à distance par la négociation, la transgression ou encore la subversion, avec un intérêt particulier pour l’impact des conflits sur ces processus.

  • Responsables : Delphine Bière, Christopher Fletcher

 

Pôle 3 – Matérialités / Immatérialités

Le pôle 3 regroupe les recherches en sciences humaines et sociales où la dialectique du matériel et de l’immatériel, la tension entre le visible et l’invisible, sont centrales. Les objets et les images, les édifices et les vêtements, etc. sont à la fois envisagés dans leur matérialité propre et comme formes de cristallisation d’idées, de représentations, de croyances, qui n’existeraient pas autrement. Réciproquement, gestes, rites, musique et autres formes d’expression sont envisagés selon leur mode concret d’insertion dans le champ social.

  • Responsables : Thomas Golsenne, Mathieu Vivas