Sites participatifs et collaboratifs

Responsable : Martine Aubry (IRHiS) (martine.aubry[at]univ-lillefr)

  • Les monuments aux morts
    L
    es objectifs sont :

    • faire, à partir de l'exemple de ce que nous avons réalisé pour le Nord–Pas-de-Calais, un inventaire exhaustif des monuments aux morts pour la France et la Belgique.
    • construire, avec la base de données ouverte à tous, un outil de travail destinée à mener une recherche plus large sur une problématique émise par des historiens de la guerre.
      Cette recherche doit mener à "une histoire totale" du monument qu’il faut interroger comme un "révélateur" des sensibilités locales et des "identités des territoires".

  • Livres
         * Manon Meyer-Hilfiger, "Les monuments aux morts, témoins des vivants", National Geographic, 1 juillet 2020
         * Cadieu-Dumont Céline (éd.), Aux morts pour la patrie : les monuments aux morts de la Première Guerre mondiale dans les communes du Rhône et de la Métropole de Lyon, Lyon, Archives départementales du Rhône et de la métropole de Lyon, 2018, 253 p.
  • Interview
          * Replay du journal de FR3 National du 8 novembre 2020 à 19h30, "L'histoire des monuments aux morts érigés dans chaque commune du pays" (de 00:17:31 à 00:21:37)
                     et notamment l'intervention de Martine AUBRY, IGR IRHiS, administratrice de la base-site "Monuments aux Morts" (au 00:19:07 et au 00:19:37)
          * Interview – Radio Tongossa au 101e congrès de l'Association des Maires de France 2019

Contact : Christine et Martine Aubry (IRHiS) (christine.aubry[at]@univ-lillefr ; martine.aubry[at]@univ-lillefr)

  • L’Histoire de l’université
    Toute institution, qu’elle soit publique et privée, doit être consciente de son passé.
    L’Université de Lille présente la particularité d’être à la fois ancienne et récente : récente, car issue des réformes de 1968, ancienne, car héritière de la faculté des Lettres remontant institutionnellement au XIXe siècle et historiquement au XVIe siècle.
    Pour l’élaborer, nous disposons de sources diversifiées : des archives de l’institution, des UFR et des laboratoires, lorsqu’elles ont été conservées ; de dossiers spécifiques déposés aux archives municipales ou départementales ; de travaux d’enseignants et d’étudiants pour les périodes anciennes, mais il nous reste un grand travail à faire pour les périodes plus récentes (1950 à nos jours).

    Nous souhaitons, depuis la fusion, étendre ce site aux universités ex. Lille 1 et Lille 2 et la constitution d'un nouveau site est en cours.

    Il n’empêche que les témoignages des uns et des autres (personnel IATOS, étudiant, enseignant…). méritent d’être recueillis, les sources sauvegardées.
    C’est là qu’intervient la mémoire.
    Elle se compose de souvenirs personnels, de matériels qu’on a le devoir de conserver (dans la mesure du possible), de lettres, de cahiers, de photographies, de rapports…

    La tâche première que nous nous sommes fixée est de rassembler le plus de documents textes et images.
    C’est pourquoi nous continuons à lancer un appel :

    • Que celles et ceux qui ont vécu des moments importants, qui détiennent des documents, qui souhaitent apporter leur concours à notre entreprise se fassent connaître.
    • Si vous avez participé à la vie de la faculté des Lettres, si vous possédez des documents (tracts étudiants, papiers associatifs ou autres)
    • Si vous avez des documents photographiques (photos de bâtiments, d’étudiants, d’enseignants, de vie universitaire…), pourriez-vous nous les communiquer ?

      • Dans un esprit de sauvegarde de cette mémoire, nous numériserons tous les documents et nous les intégrons à notre base de données Images du Nord-Pas-de-Calais (base interrogeable sur Internet. Adresse : https://libris.univ-lille.fr).

    • Sur tous les documents, il est bien entendu que la mention de la provenance sera signalée.