JE "Utiliser ses recherches historiques dans les cours de l'enseignement secondaire"

Journée d'études

Pour respecter les consignes sanitaires, l’inscription par mail est obligatoire (20 places disponibles).

La journée sera captée, le lien disponible après la journée. Envoyez un mail à Christine Aubry pour vous inscrire à la journée et obtenir le lien de la captation.

    Nombreux sont les enseignants du secondaire, en poste au collège ou lycée, à poursuivre des recherches historiques. Thèses, monographies s’inscrivant dans le cadre de travaux d’histoire locale, recherches menées au sein de sociétés savantes, etc., prendre part à la recherche se manifeste sous divers aspects. La quantité importante d’enseignants menant un doctorat au sein des laboratoires d’histoire des départements du Nord et du Pas de Calais témoigne notamment des dynamiques de recherche enclenchées chez des collègues en poste. Afin de satisfaire leur curiosité envers une matière enseignée ou en vue de poursuivre une passion pour une période ou un thème spécifique, ces travaux sont le résultat d’objectifs pluriels.
    Par l’enrichissement de leurs connaissances personnelles et leur spécialisation sur un ou plusieurs sujets, les enseignants de collège et de lycée en viennent à faire évoluer leur pratique professionnelle, en transmettant les résultats de ce projet scientifique au public à leurs élèves. Dès lors, cette journée entend mettre en valeur ces liens entre recherche scientifique et restitution pédagogique. Par leurs interventions, les enseignants invités ont l’occasion de montrer qu’une activité menée à plein temps auprès d’une classe n’empêche en rien la poursuite d’une activité scientifique soutenue mais, au contraire, se nourrit des résultats de leurs recherches.
    Pour ce faire, nous présentons dans un premier temps les outils mis à disposition des enseignants par le laboratoire IRHiS, afin d’orienter leurs pratiques pédagogiques et de permettre à leurs élèves un usage efficace du numérique pour bâtir des séquences d’enseignement. Le projet « Ici Avant. Voyage dans le temps » nous permet de découvrir de façon interactive le patrimoine urbain lillois, quand la base de données « Monuments aux morts » fait de ce lieu de mémoire le centre d’une étude nationale et internationale, consacrée au sacrifice ultime de millions de soldats lors des conflits mondiaux.
    À la suite, trois temps rythment cette journée :
    - L’étude d’acteurs individuels, de parcours politiques aux époques moderne et contemporaine, nous permet d’évoquer les possibilités d’étudier l’histoire de France autour de quelques personnages, non pas des « grands hommes » mais de serviteurs de l’État. Loin d’êtres des exemples aléatoires, ils éclairent les évolutions politiques françaises de l’Ancien Régime à la IIIe République.
    - De ces études spécifiques, nous passons à l’échelle de l’histoire impériale, où deux historiennes évoquent les constructions d’empire au sein du bassin méditerranéen : de l’empire augustéen à l’empire français, nous assistons à la recomposition de ces empires, des frontières de la citoyenneté qui les façonnent et divisent tout à la fois.
    - Enfin, à l’échelle locale, les historiens de l’académie de Lille contribuent à mieux appréhender la connaissance scientifique du passé régional. À partir d’un quartier urbain, d’une seigneurie médiévale ou d’une Flandre française marquée par l’empreinte de la guerre, les interventions nous invitent à la restitution pédagogique de l’histoire régionale auprès des jeunes générations.

=> Programme

=> Pour assister en direct au séminaire
      — Cliquez sur ">"
          puis sur "
Rendez-vous sur YouTube pour regarder cette vidéo"

Youtube Video: JE